Un Imam au Kef condamné pour 6 mois de prison pour incitation à la violence contre la police

Le KefUn Imam d’une mosquée au Kef, nord-ouest de la Tunisie, vient d’être condamné par la Chambre criminelle du tribunal de première instance du Kef à une peine de six mois de prison, rapporte la radio Mosaique Fm.

Cette condamnation est intervenue en raison des incitations à la violence prononcées par l’Imam en question, à l’encontre des forces de sécurité considérées comme des « Taghout », c’est-à-dire des forces répressives.

L’Imam, connu pour être très proche du courant salafiste, n’a pas cessé de multiplier ses attaques contre les forces de sécurité dans ses prêches à la mosquée Sidi Ali Ben Salah.

Il s’agit de la première condamnation de la justice d’un Imam depuis la révolution en raison de ses discours enflammés et incitants à la violence contre l’État et les forces de sécurité. Ceci constitue-t-il un tournant dans le comportement de l’État et de la justice à l’égard des Imams salafistes qui dominent encore des dizaines de mosquées dans le pays ?

Commentaires:

Commentez...