Mehdi Jemaâ réussira-t-il son examen de passage ?

Mehdi-JomaaDemain sera finalement un grand jour. Il peut être positif avec le vote dans son ensemble de la constitution mais il sera aussi le jour de l’annonce des noms des membres du futur gouvernement de Mehdi Jemaa, un gouvernement censé préparer la dernière phase présumée de la transition politique.

Mehdi Jemaâ annoncerait donc son choix de ceux qui formeront son équipe et qui aura une lourde tâche à de multiples variables et ayant plusieurs dimensions à la fois politiques, économiques, financières et sociales.

Reste que les rumeurs, se rapportant à la reconduction à leurs postes de quelques ministres ayant fait partie de l’équipe d’Ali Laarayedh, suscitent des critiques parfois très dures de la part de plusieurs partenaires politiques.

En effet, le Front Populaire, Nidaa Tounès, l’opposition démocratique d’une manière générale mais aussi le quartet ont exprimé leur refus de voir Mehdi Jemaâ nommer ou désigner des ministres dont l’action a été jugée infructueuse et négative. Sur ce plan, ceux qui tiennent notamment au maintien de Lotfi Ben Jeddou à la tête du ministère de l’intérieur avancent, par exemple qu’il a plus ou moins réussi à rétablir un certain sentiment de sécurité. Or ses détracteurs considèrent, au contraire, qu’il a échoué dans sa tâche n’ayant guère avancé dans l’enquête sur l’assassinat de Chokri Belaid alors qu’il était sur place au moment du second lâche assassinat de Mohamed Brahmi.

Les autres critiques concernent aussi le fait que le maintien de ces ministres signifie que la Troïka conservera son influence, pour ne pas dire sa mainmise, sur ce nouveau gouvernement, et l’affublent d’un troisième gouvernement de la Troïka.

Autrement dit, M. Mehdi Jemaâ devrait avoir suffisamment de recul pour éviter de noyer son gouvernement dans un flot de critiques qui risquerait de briser le fameux consensus sur lequel il est venu !

Commentaires:

Commentez...