Ils se donnent en spectacle avec sa tête : un djihadiste syrien décapité par mégarde par ses pairs

Mohamed Fares (photo - The Telegraph)
Mohamed Fares (à gauche), un rebelle djihadiste décapité par erreur par ses amis djihadistes (crédit photo – The Telegraph)

Ils ont reconnu leur erreur mais c’est trop tard pour Mohamed Fares, rebelle syrien appartenant au groupe islamiste «Ahrar Al-Sham», une des nombreuses organisations djihadistes combattant les forces pro-Assad.

Ce rebelle a été décapité par les combattants d’un autre groupe de djihadistes, pourtant «ami». Les combattants du groupe «Etat islamique en Irak et au Levant», pensant que Mohamed Fares appartenait aux milices pro-Assad, l’ont décapité avant de brandir sa tête dans une vidéo.

Finalement, ils se rendent comptent qu’ils viennent de se donner en spectacle avec la tête d’un des leurs. «Etat islamique en Irak et au Levant» se bat, en effet aux côtés d’«Ahrar Al-Sham», dont est issu Mohamed Fares contre les forces pro-Assad.

Les bourreaux de Mohamed Fares se sont excusés, hier d’avoir commis l’irréparable en exécutant un djihadiste, a rapporté The Telegraph. Un porte-parole du groupe jihadiste a d’ailleurs confirmé que l’homme qui aurait été décapité par mégarde, Mohamed Fares, avait été blessé il y a quelques jours près d’Alep. Il pensait que le combattant avait été capturé par la milice pro-Assad.

Une erreur révélatrice de la confusion qui règne au sein des rebelles en Syrie !

Commentaires:

Commentez...