Mestiri : niet catégorique à toute expertise médicale

Ahmed MestiriLe candidat au poste de chef du gouvernement, Ahmed Mestiri a déclaré, au cours d’une interview diffusée, hier soir sur Watania 1, être en bonne santé, refusant, fermement, d’être soumis à un examen médical pour le prouver. L’ex-ministre de l’Intérieur sous Bourguiba a également estimé être capable à diriger le pays.

Il a fait savoir, en ce sens, qu’il a exigé, d’être le seul décideur pour nommer les personnes qui vont former ce gouvernement apolitique comme condition pour assumer cette mission.

En attendant, les persiflages vont bon train sur de supposées liaisons dangereuses entre Mestiri et Ennahdha. Ça va de liens de parentés qui mènent à Sihem Bensedrine jusqu’à une sympathie pour l’islamisme et la Chariaâ en passant par des ragots de mauvais goût sur des problèmes d’incontinence qui nécessitent le port d’une couche-culotte (d’où, selon les ergoteurs, ses pantalons taille haute).

En fait tout se raconte sur Mestiri et lui au bout du compte, est fermement déterminé au crépuscule de sa vie, à livrer sa réputation à la vindicte populaire. Peut-être cherche-t-il à sortir par la petite porte ou à faire en sorte que les générations futures ne gardent de lui que de piètres souvenirs. Moralité : il n’y a pas d’âge pour se laisser happer par les oubliettes de l’histoire.

Commentaires:

Commentez...