Affaire Chokri Belaid : le ministère de l’Intérieur accusé d’avoir dissimulé le rapport balistique de l’arme du crime

Mohamed Brahmi et Chokri Belaid

Lors de la conférence de presse tenue, ce matin par l’Initiative pour la Recherche de la Vérité sur l’Assassinat de Chokri Belaïd (IRVA), de nouvelles preuves ont été révélées. La première concerne l’arme du crime, un Beretta 9mm qui a servi à assassiner Chokri Belaid mais aussi Mohamed Brahmi.

C’est ce qu’a indiqué l’expertise balistique effectuée aux Pays-Bas mais qui n’a jamais été diffusée, d’après l’IRVA. Il s’avèrerait, selon le comité, que les résultats de cette expertise ont été sciemment dissimulés au sein du ministère de l’Intérieur. Or l’IRVA indique bien que ce rapport a été transmis à l’Intérieur par le laboratoire hollandais, le 26 mai 2013.

Cette expertise dont les résultats sont jugés compromettants, selon l’IRVA, aura finalement pris une autre voie avant d’atterrir sur le bureau du juge via les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Ce rapport indique précisément que ce Beretta 9mm a servi à assassiner Chokri belaid et Mohamed Brahmi. Or, les Beretta sont exclusivement utilisés par des cadres supérieurs de la direction générale de la Sûreté Nationale.

Suite à ces révélations, l’IRVA a annoncé sa décision de porter plainte contre le ministère de l’Intérieur pour dissimulation de preuves.

Commentaires:

Commentez...