La ruée vers le mouton en or espagnol

mouton en or

C’est grâce à une vidéo amateur du facebookeur Nizar Mnif, rendue publique, que de nombreux Tunisiens ont pu observer une scène ressemblant au premier jour des soldes dans un quelconque grand supermarché du monde… à de petites différences près, vous allez vous en apercevoir.

Nizar MnifEn effet, une centaine de citoyens était massée ce matin devant les portes de l’abattoir municipal et attendait avec impatience l’ouverture de la caverne de Don Cordero (mouton, en espagnol) abritant les Julio Iglesias, Andreas inesta ou encore les Rafael Nadal de la race ovine.

Ne voyant pas les portes s’ouvrir, les acheteurs potentiels ont brisé une des entrées non gardée de l’entrepôt où les animaux étaient gardés, le reste ? Une scène de « gabegie » totale et une image rappelant les scènes de largage des vivres en temps de guerre.

Décidément le gouvernement comme les moutons qu’ils importent font perdre au citoyen tout son calme et son sens du civisme… Mais peut-on blâmer ce dernier. En effet, par ces temps ou la bourse des ovins s’affole… la bourse du citoyen elle, se rétrécit comme peau de chagrin et des ovins à ce prix ça ne se rate pas, même au prix d’une bousculade géante au risque de se faire piétiner et quelques petits coups d’épaule à un acheteur concurrent venu obtenir le sésame tant convoité pour fêter son Aid.

Commentaires:

Commentez...