Tunisie: le ministère de l’Intérieur demande à Interpol d’arrêter le piétineur du Coran

InterpolUn Tunisien résidant dans un pays européen, s’est attiré les foudres du ministère de l’Intérieur (le nôtre) suite à la diffusion sur internet d’une photo le montant en train de piétiner un exemplaire du Coran. Le ministère de l’Intérieur a aussitôt ouvert une enquête et saisi Interpol.

Selon les premiers éléments, la photo en question a été publiée sur les réseaux sociaux et l’enquête ouverte par le ministère de l’Intérieur a déterminé son origine, soit en dehors de la Tunisie, par un jeune Tunisien de 20 ans. C’est ce qui explique pourquoi l’Etat tunisien a décidé de saisir Interpol.

Cette affaire n’est pas sans nous rappeler celle de Jabeur Mejri et Ghazi Beji, condamnés en mars 2012 à sept ans et demi de prison pour avoir publié sur internet des caricatures du Prophète. Le premier croupit en prison alors que le deuxième a obtenu l’asile politique en France.

En août 2012, un homme avait également été condamné à cinq mois de prison ferme pour avoir dessiné une étoile de David sur le mur d’une mosquée de la capitale tunisienne. Ou encore le cas de cette autre personne condamnée à deux mois et demi de prison avec sursis pour atteinte aux bonnes mœurs, ayant été accusé d’être un adorateur du diable !

Cette information, qui a même suscité l’intérêt de l’AFP, en a étonné plus d’un, surtout que le gouvernement Tunisien aurait du se concentrer sur d’autres affaires plus urgentes et saisir Interpol pour des dossiers plus importants tels que ceux des familles de l’ancien régime qui ont spolié l’Etat.

MI, interpol, 26-09-13

Commentaires:

Commentez...