Symbolisme politique : le signe de «Rabaa El Adawia» imposé aux élèves d’une école à Sfax

R4BIADans une école de Sfax, un instituteur a imposé aux élèves de brandir le signe de «Rabaa El Adawia», représentant le symbole de la légitimité pour les partisans du président égyptien déchu, au lieu de lever le doigt. L’Association Tunisienne de Défense des Elèves (ATDE) a alerté le ministère de l’Education nationale.

En effet, le jeune Mohamed Amine Krifi, président de l’ATDE, a dénoncé certaines pratiques de politisation des écoles et des lycées. Intervenant sur Nessma TV, hier, il a relevé que dans une école à Tarik El Ain à Sfax, plus précisément l’école Ettahrir, l’instituteur a obligé les élèves à brandir le signe de «Rabaa El Adawia» au lieu de lever le doigt.

Le fait de leur imposer ce signe qui représente le symbole de la légitimité pour les partisans du président égyptien déchu, Mohamed Morsi, traduit un choix politique que l’instituteur cherche à transmettre à ses élèves, selon lui. Et l’Association en a avisé le ministère de l’Education nationale pour qu’il intervienne et fasse cesser cette pratique partisane.

Rappelant les caravanes de prédication organisées l’année dernière devant les écoles primaires et les collèges, Mohamed Amine Krifi a fait savoir que ces caravanes, au nombre de 30, avaient été autorisées à prodiguer des soins et à apporter une assistance médicale gratuite aux élèves. Mais elles s’étaient vite transformées en campagnes de prêches au cours desquelles les organisateurs utilisaient des haut-parleurs pendant les heures de cours pour propager les discours religieux.

Commentaires:

Commentez...