Chedly Ayari avertit : la Tunisie vit au-dessus de ses moyens et doit se serrer la ceinture pour éviter la catastrophe

Chedly Ayari (photo - inv. en Tunisie)La Tunisie vit au-dessus de ses moyens, sera dans l’incapacité de faire face à des augmentations salariales l’an prochain et pourrait même être confrontée à une situation économique et financière catastrophiques. C’est, en substance, ce qu’il y a à retenir d’une interview que le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Chedly Ayari a accordée au quotidien londonien Asharq Al-Awsat.

Sur un ton alarmant, Chedly Ayari rappelle que le pays vit au-dessus de ses moyens financiers et que son salut passe par une politique d’austérité draconienne afin de surmonter la crise économique. Crise qui, selon lui, pourrait s’aggraver et détériorer la situation économique du pays, celle-ci pouvant même devenir catastrophique à la fin de l’année si l’on prend en compte le taux d’inflation actuel de 6%, du jamais vu depuis les années 70, précise-t-il.

Cette situation globale pourrait amener le pays à être dans l’incapacité à faire face à des augmentations salariales en 2014. une situation due en premier lieu à l’absence de politique d’austérité en 2013, sachant que le taux d’endettement actuel est situé entre 45% et 46%.

Commentaires:

Commentez...