Appels à la démission du gouvernement – Du Bardo à la Kasbah, en se tenant simplement par la main

Chaine humaine 31-08-2013 (photo Delta News)

L’initiative innovante annoncée par les députés en retrait sera finalement parvenue à attirer l’attention car l’organisation d’une chaîne humaine rassemblant plus de 10.000 personnes entre le Bardo et la Kasbah n’était pas gagné d’avance.

L’Opération « chaine humaine » qui a débuté vers 17H30 a été menée à bon port et les principales revendications, à savoir la démission du gouvernement ont été exprimées, le tout dans une ambiance de kermesse où chaque participant a tenu son voisin par la main comme le décrétaient les organisateurs.

Au-delà de l’affluence, cette chaîne humaine, s’inscrivant dans le cadre du sit-in Errahil aura eu, en fin de compte, une grande portée symbolique. Réunissant députés retirés de l’Assemblée Nationale Constituante, société civile et simples citoyens, elle aura exprimé la volonté et la persévérance de ces députés qui préparent déjà le terrain à un autre sit-in à la place de la Kasbah pour obliger le gouvernement actuel au départ.

Il aurait fallu être un coureur du Tour de France pour comprendre l’effervescence que peut procurer une telle marée humaine en continu sur plusieurs centaines de mètres. Du Bardo en passant par Bouchoucha, la Place Bab Saadoun, l’Hôpital Charles Nicolle, la Faculté du 9 Avril jusqu’à la Place de la Kasbah, Tunisiennes et Tunisiens de tous âges ont trouvé une nouvelle manière d’exprimer leurs revendications tout en faisant de cette chaine humaine un événement festif et convivial.

Cette convivialité et l’ambiance de kermesse qui ont prévalu n’ont pas fait dévier les protestataires de leurs objectifs. Ces protestations se poursuivront jusqu’à la démission du gouvernement actuel, comme l’a souligné le député d’Al Massar Samir Bettaieb sur les ondes de la radio Mosaique FM et la mobilisation de la rue pourrait bien prendre d’autres formes à l’avenir.

Commentaires:

Commentez...