Le ministère de l’Intérieur a bâclé les listes des cibles à assassiner et des accusés

La conférence de presse, tenue hier au ministère de l’Intérieur a été l’occasion de dévoiler toute une stratégie terroriste mise en place par Ansar Achariaâ, désormais classée comme organisation hors la loi. Le souci du détail, les opérations terroristes prises une à une, classées par date et par heure, les interventions des forces de sécurité, les liens et connexions établis entre les différentes affaires ont amené aux conclusions qu’on connaît désormais avec la publication de listes, celle des accusés et celle des personnalités à assassiner.

CONF-MI-28-08-2013

Toutefois, certains doutes se sont installés quant à ces listes publiées par le ministère, sous pression et travaillant peut-être dans la précipitation.
Premier constat celui concernant le nom de Faouzi comme personne présente sur la liste noire d’Ansar Achariaâ. Faouzi est présenté comme le frère de Lina Ben Mhenni alors que cette dernière vient de réagir en annonçant avec fracas qu’elle n’a pas de frère portant ce nom ni de Faouzi au sein de sa famille proche.

Lina

Second élément troublant, l’intervention d’Anouar Ouled Ali, avocat connu pour défendre les membres d’Ansar Al Chariaâ. Sur les ondes de la radio Mosaique FM, il a descendu la liste d’accusés rendue publique par le ministère de l’Intérieur en citant notamment des noms de personnes considérées comme terroristes alors qu’elles sont libres comme l’air. L’avocat nomme notamment Adel Kefi, libéré depuis 2 semaines, Ahmed Bououn, également libéré depuis 2 semaines, Maher Akari et Khelifa Graoui, eux aussi libérés avant cette conférence de presse !

Dernier élément troublant, celui concernant les menaces de mort dont sont l’objet les personnalités politiques, journalistes et autres. Dans sa liste, le ministère de l’Intérieur publie 24 noms alors que d’autres personnes ont été l’objet, par le passé, de menaces de mort à commencer par les journalistes Jamel Arfaoui, Sofiene Ben Hamida. Il y a également Zied El Heni, Samir Bettaieb ou Kalthoum Kannou. Ces personnes ont été menacées et pourtant elles ne figurent dans cette liste bien que celle-ci soit une liste propre à Ansar Achariaâ ou alors celles-ci sont menacées par d’autres parties non dévoilées ?!

Commentaires:

Commentez...