Gafsa : refusant de s’arrêter, un garde-frontalier se fait tirer dessus par ses compagnons

Gafsa, TunisieUn sergent de la Garde nationale du poste frontalier de Sidi Boubaker à la frontière tuniso-algérienne (zone de Sidi Bouzid – Gafsa) a été blessé par deux balles, aujourd’hui, a annoncé le ministère de l’Intérieur sur sa page Facebook.

Le sergent en question se dirigeait vers le lieu de son travail habituel, le poste de Sidi Boubaker, vers 01H35 du matin lorsqu’il a été sommé de s’arrêter sans qu’il n’obtempère. Face au refus de l’inconnu qui se dirigeait vers le poste, les gardes frontaliers ont d’abord procédé à un tir de sommation, avant d’être acculés à lui tirer dessus le touchant à l’épaule et à la jambe.

Il s’est avéré ensuite que les gardes frontaliers avaient tiré sur un sergent du poste frontalier qu’ils défendaient. Le blessé a été transporté d’urgence vers l’hôpital régional de Gafsa et son état est stationnaire.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de cet incident qui n’est pas sans nous rappeler celui de Jebel Chaâmbi, le 2 juillet dernier. En ne répondant pas aux appels des soldats pour s’arrêter, un caporal de l’armée nationale avait été pris pour cible et avait été abattu par son propre peloton.

Communiqué MI, 20-08-13

Commentaires:

Commentez...