Aéroport de Djerba – Une nuit de galère pour les passagers de Tunisair express

Tunisair expressDimanche 18 août, les passagers de deux vols Djerba-Tunis ont vécu une drôle de nuit à l’aéroport de Djerba-Zarzis. En effet, les vols Tunisair express UG401 et UG011 devant décoller respectivement à 22h15 et 22h45 ont été retardés pour le lendemain matin (finalement, le premier a pu décoller à 03h20).

Les passagers de ces vols constatant les retards à répétition, chaque demi-heure la compagnie leur annonçant un énième report, finirent par s’énerver. Ne trouvant, à un moment donné, personne pour les renseigner exactement sur l’étendue du retard, leur exaspération se transforma en colère et une cacophonie monstre finit par s’installer dans l’aéroport.

Le drame c’est qu’au moment même où une âme charitable parmi les représentants de la compagnie aérienne distillait quelques informations rassurantes du genre « patience c’est une affaire d’une heure maximum », le site de l’Office de l’aviation civile et des aéroports affichait à minuit que le premier vol en question était programmé aux alentours de 5 heures et demie (sic !).

Des retards, ils en existent partout et cela arrive dans les meilleures compagnies du monde mais traiter ses clients de cette façon, n’osant même pas leur présenter la réalité telle qu’elle se présente et manquant de surcroit à leur trouver des solutions en matière d’hébergement ou de restauration c’est tout simplement… proprement scandaleux (il est à noter que la buvette de l’aéroport a été heureusement ré-ouverte à 2 h du matin).

Les passagers qui nous ont contacté pour témoigner de ce moment d’infortune qu’ils ont vécu ont tenu, toutefois à saluer le seul responsable, Abdelkrim Debbech, présent aux guichets d’enregistrement et qui, dans la cacophonie générale et en dépit de tout ce qu’il a pu ramasser comme réactions de colère a finalement réussi à gérer la situation avec calme et professionnalisme arrivant même a faire embarquer en priorité les personnes âgés, les femmes enceintes et les enfants dans l’avion venu de Nantes et qui du, face à l’urgence repartir aussitôt atterri.

Commentaires:

Commentez...