Mercredi sanglant en Egypte : 321 morts dont 278 civils et 1400 blessés

Un homme pleure un proche dans l'une des multiples morgues improvisées dans la ville du Caire. (photo - AFP)
Un homme pleure un proche dans l’une des multiples morgues improvisées dans la ville du Caire. (photo – AFP)

L’Egypte a vécu un mercredi sanglant mercredi 14 août avec la mort de 278 civils dont plus de 120 partisans du président déchu Mohamed Morsi et 43 policiers alors que 1403 personnes ont été blessées après l’assaut donné au Caire pour déloger les islamistes des places Rabaa al-Adawiya et Nahda, rapporte la presse française.

Ces deux place où des milliers de protestataires, appelant au retour d e Mohamed Morsi étaient en sit-in depuis plus d’un mois ont été le théâtre d’affrontements sanglants avec les policiers qui ont tenté de déloger les islamistes.

Suite à ce bain de sang, l’état d’urgence et un couvre-feu ont été décrétés dans tout le pays. Selon le ministre de l’Intérieur égyptien Mohamed Ibrahim, 43 morts ont été enregistrés dans les rangs de la police, 18 officiers dont deux généraux et deux colonels, 15 agents, 9 conscrits et un employé civil de la police.

De leur côté, les Frères musulmans ont annoncé un bilan plus lourd, parlant de 2200 morts et plus de 10.000 blessés. Ils ont également annoncé la mort de la fille âgée de 17 ans d’un de leurs principaux leaders, Mohammad al-Beltagui, tuée par balle.

Le Caire 14-08-2013 (photo Libération)

Commentaires:

Commentez...