L’UTICA tire la sonnette d’alarme

UTICARéunis en conclave, lundi 5 août 2013 au siège de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), les représentants du secteur privé ont examiné l’impact des derniers événements sur l’évolution de l’activité économique du pays, et la situation alarmante de l’économie nationale.

Un communiqué a été publié sur la page Facebook de l’organisation, adressant ses recommandations afin que la situation, déjà alarmante de l’économie risque de s’aggraver davantage si l’on ne prend pas les mesures nécessaires pour rassurer les Tunisiens, les investisseurs et partenaires étrangers.

La réunion a regroupé des représentants de l’UTICA, et à leur tête Wided Bouchamaoui, des représentants de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie, de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages, de l’Ordre des Experts Comptables de la Tunisie, du Syndicat Tunisien des Agriculteurs, de l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises, des Chambres de Commerce mixtes, et des grands groupes du secteur privé tunisien.

Lors de cette réunion, les présents ont souligné que plusieurs secteurs d’activités, notamment le tourisme, le marché financier, etc. ont subi des conséquences très graves après l’assassinat de Mohamed Brahmi et l’embuscade du Mont Châambi, notant que ces conséquences risquent de s’aggraver davantage si l’on ne prend pas les mesures nécessaires pour rassurer citoyens, investisseurs et partenaires étrangers dans les plus brefs délais.

Ils ont appelé également à la formation, dans l’urgence, d’un gouvernement de compétences nationales qui sera chargé d’assurer la sécurité et la stabilité nécessaires pour réussir la relance de l’économie tunisienne et réussir les prochaines échéances politiques du pays.

Les présents ont mis l’accent sur l’importance de fédérer les efforts de toutes les forces vives de la Tunisie afin d’éviter au pays une situation plus grave sur les plans économique et social si l’on ne met pas fin à la tension politique qui persiste depuis un certain temps, notamment à travers la formation d’un nouveau gouvernement de compétences nationales, la révision des dernières nominations dans l’administration publique, la rédaction et l’adoption dans les plus brefs délais de la nouvelle Constitution et la fixation de la date des prochaines élections.

Communiqué UTICA

Commentaires:

Commentez...