Les travaux de l’ANC suspendus jusqu’à nouvel ordre

ANC videMustapha Ben Jaafar vient d’annoncer la suspension des travaux de l’Assemblée Nationale Constituante considérant que tous les partenaires politiques doivent se réunir autour d’une table pour entamer les négociations, sans aucun préjugé ou idée préconçue, pour essayer de sortir de la crise actuelle.

Après avoir signifié le ras-le-bol de tous les Tunisiens quant à la situation qui prévaut dans le pays, le président de l’ANC a insisté sur les multiples dangers qui nous guettent à l’instar des grandes difficultés économiques, du terrorisme et surtout le spectre de la division du peuple Mustapha Ben Jaafar a poursuivi considérant que l’ANC peut continuer ses travaux comme elle l’a fait aujourd’hui en promulguant des lois, en activant ses commissions, mais que cela ne saurait suffire pour faire régner le consensus

C’est à ce consensus national qu’il a appelé de tous ses vœux tous les adversaires politiques et de la nécessité historique de se réunir autour d’une table pour remettre en marche la transition démocratique. Il a aussi lancé un appel à l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens de jouer, comme elle l’a toujours fait dans l’histoire politique contemporaine du pays, un rôle important afin de rassembler toutes les parties et trouver le consensus qui contribuerait à l’apaisement de la situation et à la mise en place d’un agenda clair afin de rassurer le peuple tunisien.

Enfin, il a appelé les chefs de partis, les personnalités politiques historiques, les artistes, les médias, les intellectuels à être au diapason de l’histoire et à œuvrer pour sortir de la paralysie actuelle.

Mustapha Ben Jaafar sera-t-il entendu ?

Difficile à dire, l’homme ayant perdu beaucoup de sa crédibilité auprès de l’opinion publique nationale même si sa décision de suspendre les travaux de l’ANC jusqu’à la réunion de toutes les parties pour des négociations sans idée préalable a des chances de le remettre quelque peu en selle !

Commentaires:

Commentez...