Sondage : Kais Saied et Kamel Morjane entrent dans la danse

Kais Saied - Kamel MorjaneSelon un sondage réalisé par Emrhod Consulting, Beji Caid Essebsi reste, jusqu’à présent la personnalité politique dont la cote de popularité reste la plus élevée.
En effet, l’ancien Chef du gouvernement jouit d’une popularité sans bornes qui le laisse caracoler en tête de ce sondage, loin devant ses poursuivants et concurrents.

A la question : «pour quelle personnalité politique voteriez-vous si les élections avaient lieu demain ?», 18,4% des 960 personnes interrogées ont approuvé le choix de Caid Essebsi (en hausse par rapport à juin 2013, 17,7%)

Un autre ancien Chef du gouvernement et secrétaire général d’Ennahdha, en l’occurrence Hamadi Jebali et le secrétaire général du Parti des Travailleurs, Hamma Hammami, se placent ex-æquo en seconde position avec 5,1% des intentions de vote, soit une baisse respective de 2 et 0,5 points pour l’ex-Premier ministre et le porte-parole du Front Populaire.

En quatrième position se pointe le secrétaire général de Nidaa Tounes avec 4,2% d’intentions de vote (+3,3 points) qui fait mieux qu’Ahmed Nejib Chebbi (3,3%), ce dernier perdant 2 points par rapport à juin 2013 (3,3%). Il fait également mieux que le Chef du gouvernement Ali Laarayedh, celui-ci enregistrant un score de 2,9% contre 3,7% en juin.

La nouveauté vient avec l’entrée en force de deux personnalités jusqu’ici absentes des sondages. Le constitutionnaliste Kais Saied vient en 7ème position, juste derrière le Premier ministre et récolte au passage 2,9% d’intentions de vote. Autre arrivée, celle de Kamel Morjane qui arrive avec 2,4%.

Slim Riahi, président de l’UPL et du Club Africain parvient, quant à lui à damer le pion au président de la République et obtient 1,6% (+0,9 point). Moncef Marzouki, poursuit de son côté sa chute et pointe désormais à la 10ème place avec 1,4% d’intentions (-0,8 point) et ne devance Hachmi Hamdi que d’un point.

Notons tout de même que 16% des personnes interrogées ne se prononcent pas et 22% restent encore indécises.

Commentaires:

Commentez...