Bardo 4h du matin : témoignages d’agressions des policiers sur les sit-inneurs

Photo prise Tot ce matin au Bardo, 28-07-13, (photo FB-tamarod.tunis.centre)
Photo prise tôt ce matin au Bardo, 28-07-13, (photo FB-tamarod.tunis.centre)

Tôt ce matin, les messages tweeter ont fait état d’une attaque d’une rare violence de la part des policiers autour du siège de l’ANC. Alors que la manifestation, qui avait repris après la rupture du jeune s’était déroulée dans le calme et que les manifestants commençaient à rentrer chez eux, les policiers ont commencé à lancer des bombes lacrymogènes. Les tentes ou étaient assis les députés en sit-in ont été attaquées par des jets de pierres.

Déjà a 3h30, @Haykel7 témoigne que le « Bardo est désert. Les flics d’une extreme violence poursuivent les gens dans la rue et les tabassent ».

Un autre témoignage de Wafa Driss apporte plus de détails : « Des petits voyous ont jeté des pierres sur les tentes des députés sitinneurs. Ceux ci on crié à toute l’assistance de ne pas réagir. Ensuite ils ont demandé aux flics de faire quelques chose. Ces derniers ont lancé 2 bombes lacrymo sur les voyous. L’assistance avait applaudi et 2 secondes plus tard, elle recevait à son tour des bombes lacrymo. La police s’est retournée contre eux avec beaucoup plus de violence que cet après midi. Plusieurs députés venaient tout juste de partir, donc épargnés. Mais d’autres ont tout reçu et ont du fuir en courant. Les sales flics ont pourchassé tout le monde même dans les petites ruelles en lançant toujours les bombes lacrymo. La personne que j’ai eue au téléphone et qui m’a raconté tout ça, est cachée dans une maison et a dû chuchoter parce que la police les cherche toujours. Demain matin Samir Taieb et Kmaies Ksila iront de bonne heure au ministère de l’intérieur ».

Par ailleurs, plusieurs messages affirment que, profitant de la désertion forcée des occupants des lieux, la police a procédé à l’enlèvement des tentes et de toute la logistique restante visant à permettre le sit in de se prolonger.

Voici un autre témoignage audio publié vers 7 heures, sur la page Tamarod Tunis Centre, dénonçant l’agression policière sur les sitinneurs du Bardo très tôt ce matin.

Commentaires: