Sidi Bouzid se rebelle contre le pouvoir central et se dote d’institutions d’autogestion

Sidi BouzidLa ville de Sidi Bouzid et l’ensemble du gouvernorat semblent être entrés en rébellion ouverte contre le pouvoir central de la capitale.

La population de Sidi Bouzid a en effet nommé un comité de sages et vient de se doter d’institutions autogérées en remplacement du gouverneur, des délégués et des autres responsables.

Dans une déclaration diffusée par Mosaique FM, Touhami Jarandi, ancien secrétaire d’Etat au sein du gouvernement Jebali a expliqué que cette « sécession » de Sidi Bouzid se poursuivra jusqu’à la chute du régime et la démission du président de la République.

Il a en outre demandé aux forces de sécurité et à l’armée nationale de ne pas se heurter aux manifestants pacifiques qui ne font qu’exprimer le ras-le-bol de la population de Sidi Bouzid.

Commentaires:

Commentez...