Abdallah Kallel libéré, mais pas encore ses secrets ?

Kallel - Ghannouchi - MbazaaAussitôt libéré, après plus de deux ans de détention, l’ex-ministre de l’Intérieur et ancien président de la chambre des conseillers sous Ben Ali, Abdallah Kallel a fait l’objet d’une information qui a été relayée massivement par plusieurs médias.

Il y est raconté que Kallel aurait menacé de dévoiler plusieurs dossiers en rapport avec l’ancien président provisoire, Foued Mbazaa. Publiée par le journal en langue arabe Al Moussaouer, l’information ne s’arrête pas là puisqu’elle touche aussi la fille de Kallel, Lamia. Cette dernière accuserait Beji CaId Essebsi de licenciement abusif. Elle, qui travaillait au ministère de la Santé publique !

Interrogée sur la véracité de ces informations par Mosaique FM, Lamia Kallel a démenti en bloc ces informations en insistant sur le fait que si elle ou sa famille ont quelque chose à dire, ils le feraient directement sans passer par des intermédiaires pour relayer l’info.

Lamia Kallel a, par ailleurs, dénoncé la campagne de dénigrement et les attaques virulentes dont sa famille est victime depuis maintenant deux ans, avant de conclure par un message aux journalistes qui ont attribué ces menaces à son père, de vérifier leurs sources la prochaine fois.

Rappelons que Abdellah Kallel a été libéré le 11 juillet dernier après avoir purgé une peine de deux ans de prison. Malgré le fait qu’il était encore l’objet d’un mandat d’arrêt dans l’affaire du RCD (financement et emplois fictifs), la 9ème chambre des mises en accusation de la Cour d’appel de Tunis a décidé de sa mise en liberté avec l’interdiction d’apparaitre dans les médias et les endroits publics.

Commentaires: