La production du Groupe chimique tunisien risque-t-elle de s’arrêter fin juin ?

Groupe chimique tunisienLe secteur des phosphates et de la production d’engrais connait en ce moment des difficultés de taille, principalement à cause des nombreuses revendications sociales.

Avec un manque à gagner de 700 millions de dinars pour le premier trimestre 2013, le Groupe chimique tunisien (GCT) est entré dans une zone de turbulences et, selon des responsables du secteur, si le transport du phosphate vers les usines d’engrais se poursuit à ce rythme, la production au GCT devrait s’arrêter à la fin du mois de juin.

La situation n’est pas plus reluisante à la Compagnie des Phosphates de Gafsa dont le manque à gagner a atteint des proportions astronomiques avec 1320 millions de dinars pour le premier trimestre 2013.

Rien ne va plus dans le secteur minier du sud-ouest.

Commentaires: