Hadj 2013 : L’Arabie Saoudite oblige la Tunisie à exclure 2000 pèlerins munis de leur «laissez-passer»

HadjLes membres de la délégation tunisienne qui s’est rendue, en début de semaine en Arabie Saoudite en vue d’achever les dernières formalités relatives à la saison du Hadj 2013 sont tombés des nues et ont été désagréablement surpris de constater que les Saoudiens avaient décidé d’instaurer de nouveaux quotas pour la saison à venir, rapporte l’hebdomadaire Al-Akhbar. Des quotas qui obligent chaque délégation à réduire ses effectifs de 20%.

S’agissant de la Tunisie, cas qui nous intéresse, cette mesure exceptionnelle, dit-on, oblige les organisateurs tunisiens, comprenez là, le ministère des Affaire religieuses, à «se délester» de 2000 pèlerins parmi les 10.374 inscrits, qui ont reçu le feu vert du ministère et qui s’apprêtaient à se rendre à La Mecque. En d’autres termes, les autorités tunisiennes n’ont pas vraiment le choix étant donné que l’Arabie Saoudite compte, de son côté, ne délivrer que 8300 visas aux Tunisiens.

Cela place désormais le ministère des Affaires religieuses dans une position peu confortable voire une impasse vis-à-vis de ses pèlerins d’autant plus que les noms des «heureux» élus (10.374) ont déjà été publiés sur une liste officielle.

Comment va s’y prendre le ministère pour effectuer sa «purge» ? Comment convaincre 2000 personnes, munies de leur laissez-passer qu’elles n’iront pas à La Mecque, cette année ? On ignore encore comment va s’y prendre le ministère et il ne serait pas curieux d’apprendre que les plus jeunes de la liste pourraient en payer les frais et être placés parmi les personnes prioritaires pour le Hadj 2014.

Commentaires: