Immunisation de la Révolution : la ligne Mourou-Jebali a-t-elle une chance de l’emporter ?

BCE-Laarayedh (photo - FB)Le web et les pages Facebook de tous bords, mais surtout côté nahdhaoui, sont pleines de commentaires et de prises de position en faveur de « l’immunisation de la révolution ». Plus virulents les uns que les autres, les commentaires exigent du pouvoir de la Troika d’accélérer les lois d’exclusion contre celles et ceux assimilés à l’ancien régime.

Fulminants, les partisans de la Troika exigent de dissoudre, interdire, exclure, etc. Cela montre bien que des mots d’ordre ont été diffusés afin que ce thème soit mis en exergue. Pour les Nahdhaouis, c’est le combat de l’heure.

D’ailleurs, lors d’un meeting, la semaine dernière, Abdelfattah Mourou, vice-président d’Ennahdha, a été interrompu lorsqu’il évoquait la nécessité de n’exclure personne par des slogans hostiles.

Dans cette optique, il semble bien que le message que veut faire passer Ennahdha à l’adresse surtout des chancelleries occidentales est que la base du parti, la majorité de ses membres sont résolument en faveur de la loi d’immunisation.

Cependant, et de manière simultanée, les dirigeants d’Ennahdha affirment leur mansuétude et leur volonté d’ouverture. Nous venons d’évoquer les déclarations de Mourou. Et celles de Hamadi Jebali sont tout aussi remarquables.

En effet, le secrétaire général d’Ennahdha vient d’affirmer que si immunisation, il y aura, elle devra se faire par les soins de la justice. Jebali a même ajouté qu’Ennahdha ayant dans le passé subi l’exclusion devrait au contraire cultiver un esprit d’ouverture.

Ces déclarations qui vont dans le sens souhaité par plusieurs pays amis qui ne souhaitent pas voir les prochaines élections faussées par une exclusion léonine de certains mouvements sont-elles à prendre au pied de la lettre ? Relèvent-elles plutôt du double langage qui cultive l’image d’une direction modérée et d’une base revancharde ? Difficile à savoir.

Le fait est que, de retour d’Allemagne, le chef du gouvernement Ali Laarayedh a reçu Beji Caid Essebsi qui s’en est félicité. Cette position qui évolue en ce qui concerne la loi d’immunisation de la révolution est-elle factice, trompeuse ?

Existe-t-il une ligne Mourou-Jebali ayant des chances de l’emporter à Ennahdha ? Les prochains jours devraient nous le montrer car si les discours sont à l’apaisement, le web grogne et les députés de la majorité, CPR en tête, font tout pour passer au vote d’exclusion qui, selon les observateurs, est seul à même de leur donner une chance de victoire électorale au prochain scrutin.

Commentaires:

Commentez...