Cinq accusations pèsent contre lui : Chiheb Esseghaier joue sur les «apparences»

Chiheb Esseghaier (photo - MFM)Chiheb Esseghaier et Raed Jaser ont été arrêtés et accusés, lundi, au Canada, d’avoir comploté pour faire dérailler un train de passagers de Via Rail, lors d’un attentat commandité par des éléments du groupe terroriste Al-Qaïda en Iran.
Les deux hommes ont comparu une première fois séparément, l’un à Montréal, le second à Toronto pour se voir adresser les accusations qui pèsent contre eux. Le Tunisien, Chiheb Esseghaier doit de nouveau comparaitre aujourd’hui à Toronto, où doit avoir lieu son procès.

Hier, il a pu prendre connaissance des accusations qui pèsent contre lui, lors d’une courte audience à Montréal, à savoir : le complot afin de nuire à un transport public ; le complot afin de commettre un meurtre au bénéfice ou sous la direction d’un groupe terroriste ; la participation aux activités d’un groupe terroriste ; incitation d’une personne à participer à des activités terroristes ; et la participation aux activités d’un groupe terroriste.

Lors de l’aidience il a refusé l’aide d’un avocat nommé par la cour et s’est défendu lui-même en déclarant que «les conclusions ont été faites à partir de faits et paroles qui ne sont que des apparences», rapporte «La Presse» canadienne.
Un mandat d’arrestation a été lancé hier, en Ontario, contre M. Esseghaier, et l’accusé doit être transféré à Toronto où il rejoindra Raed Jaser, qui a comparu hier.

Commentaires:

Commentez...