Un réalisateur de la Télévision Nationale en grève de la faim !

CTLPDepuis mercredi, Seif Dhrif, réalisateur principal a la Télévision Nationale, est en grève de la faim en compagnie d’un certains nombres de ses collègues. Soutenu entre autre par le Centre de Tunis pour la Liberté de la Presse (CTLP), Seif Dhrif affirme subir de plus en plus de pressions et de menaces depuis qu’il a évoqué les dépassements financiers et administratifs au sein de l’institution et après avoir cité le PDG comme acteur de ces dépassements.

Au cours d’une rencontre avec une cellule de sondage du Centre de Tunis pour la Liberté de la Presse, Seif Dhrif rapporte, selon un communiqué du CTLP, que des menaces sont exercées à son encontre pour avoir fait état des dépassements au sein de l’institution. Il affirme aussi, avoir été menacé par ses propres collègues et note aussi qu’il est privé du paiement de ses heures supplémentaires depuis avril 2012.

Lors de ses déclarations aux medias, le réalisateur avait dénoncé certains aberrations qui ont cours au sein de la Télévision Nationale comme l’octroi d’un contrat relatif à un feuilleton télévisé à une société de production privée sans passer par un appel d’offres comme le stipule la loi, ainsi que des nominations et des bénéfices accordés à certaines personnes. Les mêmes personnes qui s’acharnent à dénigrer les syndicalistes.

Rappelons que dans son rapport relatif au mois mars, le CTLP note l’agression de 21 journalistes dont 17 hommes et 4 femmes. Parmi les natures des agressions, on retrouve des agressions physiques, verbales ainsi que des menaces de mort.

Commentaires:

Commentez...