Le retour non-discret de Kamel Morjane ?

Kamel_MorjaneLe président d’Al-Moubara, Kamel Morjane est sous les feux des projecteurs depuis que son parti a voté en faveur du nouveau gouvernement d’Ali Laarayedh. Ce vote est apparu comme surprenant pour certains spécialites qui n’ont pas caché l’existence d’un accord entre Al-Moubadara et Ennahdha.

Aujourd’hui, Kamel Morjane est intervenu sur les ondes de Mosaique FM, pour démentir toutes ces rumeurs et préciser qu’il n’y a jamais eu de marché, pour preuve, l’interdiction de voyage qui pèse sur lui depuis maintenant deux ans. Mais cette mise à disposition de la justice, ne l’empêche pas de respecter ses engagements envers les intérêts du pays, précise-t-il bien qu’Al-Moubadara, qui a accueilli plusieurs anciens Rcdistes, a été contesté.

Kamel Morjane, dont le poids politique reste considérable dans la région du Sahel, ne peut toutefois omettre de signaler que le Sahel où il a remporté de nombreux sièges lors des dernières élections, reste acquis à sa cause et que Rached Ghannouchi aura finalement compris qu’il était devenu nécessaire de s’attirer les bonnes grâces d’Al-Moubadara d’abord pour avoir un pied à terre dans cette région, longtemps acquise à la cause des Bourguiba et Ben Ali mais aussi pour couper l’herbe sous le pied à Nidaa Tounes.

Sur ce double plan, Kamel Morjane, qui jouit également d’une image remarquable auprès des Américains, pourrait bien devenir cette courroie de transmission manquant actuellement à Ennahdha. En «s’alliant» avec Kamel Morjane, Rached Ghannouchi aurait ainsi un poulain capable de défier Nidaa Tounes au Sahel.
En échange, le mouvement islamiste pourrait bien baisser sa garde sur Kamel Morjane à commencer par lever l’interdiction de voyager qui pèse sur lui ! Wait and see !

Commentaires:

Commentez...