L’assassin de Chokri Belaid serait «de nouveau» capturé par les Algériens !

Kamel Gaghgadhi (photo MFM)(2)Il semble y avoir du nouveau dans l’affaire Chokri Belaid, à en croire l’information publiée par le site électronique Aljarida. Le tueur présumé du leader du Front National, Kamel Ghadhgadhi, pourchassé par la police depuis de nombreuses semaines, serait entre les mains d’un service de renseignement militaire algérien depuis quelques jours après avoir été interpellé en compagnie de quatre autres personnes recherchées par les autorités algériennes.

Toujours selon Aljarida, le juge d’instruction en charge de l’affaire Belaid s’est rendu dernièrement en Algérie où il a pu accéder aux aveux de Ghadhgadhi, qui ont été enregistrés en vidéo. Le juge d’instruction aurait demandé à la police technique de notre ministère de l’Intérieur d’examiner la vidéo en question et de s’assurer de son authenticité.

Lors de ses aveux, Gadhgadhi aurait, selon la même source, déballé le nom de la personne qui l’a sommé de planifier et d’exécuter l’assassinat de Chokri Belaid. Cette personne serait le leader d’un grand parti politique tunisien.

Ces informations d’Aljarida concordent, partiellement, avec ceux divulgués par le journal tunisien Achourouk. Le quotidien en langue arabe avait révélé, la semaine dernière, que Kamel Gadhgadhi avait été arrêté par les autorités algériennes, grâce à une surveillance par satellite, extradé et croupirait derrière les barreaux tunisiens. Information démentie par notre ministère de l’intérieur, ainsi que par son homologue algérien.

Par ailleurs, rappelons qu’il y’a trois jours, au cours d’une interview à l’Associated Press, le chef du gouvernement, Ali Laâreydh, a révélé qu’il sait où se cache l’assassin présumé de Chokri Belaid. Information démentie, plus tard, par le même Ali Laâreydh.

Commentaires:

Commentez...