Besma Khalfaoui remet les pendules à l’heure

Chokri Belaid enterrement 0D’atermoiements en faux-fuyants, les tunisiens ont montré les premiers signes de relâchement en ce qui concerne l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaid. La ferveur et l’obstination des citoyens tunisiens à connaître les vrais commanditaires de l’assassinat étaient à leur paroxysme les premiers jours qui ont suivi le meurtre, et petit à petit, l’attitude du ministère de l’Intérieur et la tournure qu’a pris le procès aidant, les gens ont commencé à baisser les bras, l’affaire a été comme banalisée et l’espoir de voir le meurtre élucidé s’amenuise de jour en jour…

Mais c’était sans compter avec la fougue de Besma Khalfaoui, épouse du défunt qui avait déjà forcé l’admiration de tout un peuple par son courage et sa ténacité. Invitée sur le plateau de l’émission « Attasia Massaan » sur la chaîne Attounissia hier soir pour parler des préparatifs de la commémoration du 40ème jour de l’assassinat de son époux et de la tournée qu’elle avait effectuée dans quelques capitales européennes, Basma Khalfaoui a d’abord tenu à interpeller les spectateurs.

S’exprimant avec des mots crus et sans détour, Mme Kalfaoui a parlé de sa douleur de voir l’affaire tomber en désuétude, elle a encore une fois désigné les responsables indirects de l’assassinat, à savoir les ténors du discours haineux et les Ligues de Protection de la révolution. Mme Khalfaoui s’est indignée notamment des propos de Mr Samir Ben Amor , membre de la troïka au pouvoir présent dans l’émission de Moez ben Gharbia , et qui s’était félicité de la transition démocratique réussie lors de la passation du pouvoir entre le premier ministre sortant Mr Jebali et Mr Laarayedh, premier ministre actuel, quelques minutes avant son entrée sur le plateau.

Avec des mots simples mais poignants, avec une volonté de fer et une détermination sans égal, Besma Khalfaoui a non seulement remis les pendules à l’heure, mais elle a aussi ravivé la flamme de Chokri Belaid et remis les tunisiens devant leur responsabilité. Certains ont même vu en elle une potentielle leader du Parti des Patriotes Démocrates, voire même de l’opposition.

Arriver aux assassins de Chokri Belaid et aux commanditaires de ce meurtre est désormais une devoir national, et nul ne doit baisser la garde jusqu’à l’obtention de la réponse à la question que nous nous posons tous: Qui a tué Chokri Belaid ?

Commentaires:

Commentez...