Kasbah IV ou l’étrange affrontement qui s’annonce entre Ennahdha et les LPR

Kasbah IV (photo - lapresse)Depuis deux ans, les ligues de protection de la Révolution (LPR) ont pris beaucoup d’ampleur dans le nouveau paysage politique. Surprotégées par le pouvoir en place, elles sont décriées par les partis d’opposition qui ne cessent d’exiger leur dissolution pure et simple après les nombreux cas de violence impliquant ces LPR organisées en milices. Aujourd’hui, la donne a changé et les LPR semblent vouloir se débarrasser de toute tutelle en «affrontant» le gouvernement. Une manière de lui rappeler qu’il fait fausse route… Impensable, mais les ligues semblent bien déterminées à la confrontation avec Ennahdha.

Ces ligues de protection de la révolution viennent de lancer via les réseaux sociaux des appels à un sit-in à la Kasbah alors que le nouveau gouvernement n’est pas encore en place. Un appel initié par la LPR du Kram, qui appelle à un Kasbah IV ce vendredi 8 mars devant le siège du Gouvernement pour exiger un gouvernement révolutionnaire, la chariaâ, l’expulsion définitive des anciens Rcédistes, une purge au sein des médias, etc… et surtout faire revenir tout ce beau monde dans le droit chemin, celui de la révolution du 14 Janvier, estiment ces ligues emmenées par un Imed Dghij sûr de lui-même et surtout.

Dans ce cadre bien précis, la mobilisation de vendredi sonne comme un rejet de tous les politiques, de la gauche mécréante, aux démocrates laïques en passant par Ennahdha qui ne cesse de faire des concessions au point d’avoir abandonné les ministères de souveraineté.

Dans cette confrontation qui s’annonce, les membres des LPR n’étant pas des enfants de chœur, le soutien des salafistes et surtout des djihadistes sera déterminant et prépondérant. Les deux parties font d’ailleurs preuve d’une remarquable «complicité» à voir les messages de soutien sans cesse échangés.
Kasbah IV sera-t-il ce tournant tant redouté par Ennahdha qui doit déjà faire face à une fronde politique… Désormais, c’est dans la rue que tout va se jouer !

Commentaires:

Commentez...