Racolage pour une manifestation annoncée

EnnahdhaÀ l’appel de Habib Ellouze, leader d’Ennahdha, les militants et sympathisants du parti ont été priés de participer massivement à une manifestation qui aura lieu demain sur l’avenue Habib Bourguiba. Cette manifestation a pour but de défendre la légitimité, amoindrie après l’assassinat de Chokri Belaid.

Un parti majoritaire qui appelle les siens à manifester contre l’opposition, les Tunisiens s’y sont habitués depuis qu’Ennahdha est au pouvoir et cette manifestation n’est pas sans nous rappeler une ère pas très lointaine lorsque des citoyens étaient mobilisés pour manifester en faveur d’un Ben Ali, non pas en quête de légitimité qu’il avait mais pour faire taire l’opposition, qui était alors acculée à se rendre à l’évidence.

De la campagne Ikbess en passant par les contre-manifestations de l’opposition et j’en passe . Pour réussir la manifestation « millionnaire » de demain, Ennahda a donc sorti les grands moyens afin de rassembler le plus grand nombre de manifestants sur l’avenue, et montrer qu’elle a toujours le monopole du cœur, surtout après la participation massive et populaire sans précédent aux funérailles de feu chokri Belaid.

Et rien n’est trop beau pour Ennahdha ! Des tracts ont été distribués aujourd’hui à la sortie des mosquées, après la prière du vendredi.

tract
De plus, des sms ont été envoyés sur les téléphones, appelant les gens à aller manifester en masse, et à accompagner avec eux amis et famille.

Appel à manifester samedi 16 février 2013

D’un autre coté, des appels fusent ici et là pour ne pas participer à la manifestation annoncée et de soutenir l’initiative du premier ministre, un communiqué non authentifié du parti circule depuis ce matin sur la toile, qui en dit long sur la fracture que les leaders du parti s’obstinent à nier.

Communiqué Ennahdha,  15 février 2013

Après le reportage diffusé sur la chaîne Attounissiya où l’on a montré des manifestants ramenés des régions de l’intérieur par bus et des organisateurs distribuer des sommes d’argent et des biscuits, ce dernier « scandale » vient s’ajouter à la longue liste d’agissements contraires à l’éthique du militantisme et de l’action au sein des partis.

Cette démarche a été perçue par les internautes comme un racolage .

Tweet, racolage
Les ténors d’Ennahdha qui ne cessent de se targuer d’avoir la base électorale la plus large et des militants disciplinés, vont-ils enfin se rendre à l’évidence ? Ennahdha est-elle en passe de perdre sa popularité ?

Les leaders vont-ils finir par sortir de ce déni total dans lequel ils sombrent et d’admettre l’échec de leur politique ?

Commentaires:

Commentez...