Remaniement ministériel, 48h chrono ?

Qu’elles soient avérées ou inexactes, les rumeurs ont toujours cette particularité de mettre l’objet ciblé sous les projecteurs.
Dans ce cas précis, l’objet en question concerne le remaniement ministériel, attendu depuis des semaines et à chaque fois reporté aux calendes grecques.

Dimanche, la rumeur voulait remplacer le Chef du gouvernement Hamadi Jebali par l’actuel ministre de la Santé Abdeltif Mekki. Information aussitôt démentie par le chef de cabinet du président du mouvement Ennahdha, Zoubeir Chehoudi.

Étrange coïncidence lorsqu’on prend en considération le fait que Rached Ghannouchi et Hamadi Jebali ne sont pas tout à fait sur la même longueur d’onde et qu’Abdeltif Mekki fait partie de la branche dure d’Ennahdha.
Est-ce ce ballon d’essai auquel nous habitue depuis plus d’un an Ennahdha ?

Hamadi Jebali, bien qu’épuisé ces derniers temps (une grippe l’a cloué au lit l’empêchant au passage de se faire chahuter à Sidi Bouzid) est toujours en poste jusqu’à nouvel ordre !
Qu’il soit concerné par le prochain remaniement ou non relève de la pure spéculation tant les équations sont multiples et les intervenants nombreux.

Car il y a cette sacrée Troïka dont Ben Jaâfar ne cesse de vanter les mérites. Ennahdha, le CPR et Ettakatol vont devoir se remettre à la table des négociations pour livrer le plus rapidement possible (le directeur du cabinet présidentiel, Imed Daïmi a parlé de 48 heures lors d’une intervention sur les ondes de la radio Shems FM) les premiers mouvements, le tout en plein débat budgétaire.

Slim Besbès, ministre des Finances par intérim, aurait pu lorgner vers ce ministère qu’il dirige depuis la démission de Houssine Dimassi, mais il pourrait bien atterrir ailleurs, les Finances ayant été promises à Elyes Fakhfakh, actuel ministre du Tourisme.
Qu’en pense Mohamed Abbou ?

Commentaires: