Impôts divers : augmentations à la sauvette ?

L’Assemblée nationale constituante aura bientôt à débattre du budget de l’État pour l’exercice 2013.

Or, ceux qui ont élaboré ce budget, savent au moins autant que tout le monde, que notre situation économique n’est pas reluisante, et cela est dû tant à des facteurs endogènes (grèves, inflation) qu’exogènes (fermeture de quelques 120 sociétés depuis 2011, hésitations d’investisseurs tunisiens et étrangers dans la réalisation de projets)…

C’est alors que nos économistes ont exploré plusieurs pistes (et même des sentiers) susceptibles de renflouer, un tant soit peu, les caisses de l’État.

Il paraît même, selon notre consœur “Essabah” du 29 octobre, que l’on propose d’augmenter de 25% les prix des vignettes de véhicules routiers (comme si l’état général de notre réseau routier suburbain ou interurbain valait cette prime) et d’augmenter le droit au voyage dont le prix du timbre passerait des 60 d. actuels à 100 d.… Un timbre dont on ne saisit pourtant pas encore l’opportunité réelle depuis son institution qui remonte à l’époque où feu Mohamed Mzali était Premier ministre de Bourguiba…

Et certainement que nos «prospecteurs de génie» ont aussi fouillé ailleurs pour économiser des bouts de chandelles et engluer encore plus les salariés dans la crise micro-économique.

Commentaires:

Commentez...