Saccage du bureau régional de l’UGTT à Nabeul : la piste d’un complot écartée ?

La veille de l’Aïd, alors que tout le monde était occupé par les  préparatifs à  cette fête, un vol  s’est produit au local du bureau régional de l’UGTT à Nabeul.  Une somme de mille dinars, représentant le montant d’adhésions, ainsi que quatre ordinateurs ont été  subtilisés dans cette opération à côté des listes d’adhérents.

Les malfrats ont procédé également à la destruction  d’autres  documents et au saccage des bureaux qui se trouvaient dans le local.  La manière avec laquelle l’intrusion a eu lieu, profitant de l’absence du  gardien qui n’était pas en poste lors des faits,  laisse présumer que l’auteur ou les auteurs de l’infraction connaissaient parfaitement les lieux et que leur forfait a été commis pour d’autres raisons que le vol.

Le secrétaire général du bureau régional  de l’UGTT de  Nabeul , Abbes Hannachi, espère se tromper en pensant à une relation entre cet acte  et la dernière initiative de l’UGTT qui a suscité  la désapprobation du mouvement ENNAHDHA.

De son côté, Sami Tahri, secrétaire général adjoint de l’UGTT, a indiqué que le même local a été vandalisé pour la troisième fois lors des derniers mois mais n’accuse aucune partie. Pour le moment, il estime  qu’il s’agit d’une opération de pillage se gardant de tirer des conclusions hâtives, en attendant les résultats de l’enquête qui peut édifier sur les mobiles et les raisons de ce forfait.

Aujourd’hui, dimanche 28 octobre, les unités de sécurité de Nabeul informent qu’ils ont réussi à arrêter le malfaiteur, un délinquant « multirécidiviste chevronné », accusé de pillage du local de l’UGTT, rapporte Shems FM.

Commentaires:

Commentez...