Essebsi à la ligue de protection de la révolution: ‘assainissement’ bien ordonné commence par soi-même

Dans le cadre d’une réponse à une question sur le recours à des adhérents du RCD pour étoffer les rangs de NIDA TOUNES, Beji Caied Essebsi, invité de l’émission Mosaïque Show a fait savoir que le secrétaire général de la ligue de protection de la révolution à Tataouine était secrétaire général d’une cellule du RCD dénommée « cellule du 2 mars ». Selon Caied Essebsi, les responsables du gouvernement et le Parti au pouvoir devraient commencer par nettoyer devant chez eux en éliminant les ex RCD qu’ils ont accueillis à bras ouverts au lieu de brandir l’arme de l’épuration sous la gorge de leur adversaire .

Le Patron de NIDA TOUNES a ajouté qu’il ne souhaitait pas dénoncer cette situation suspecte, mais qu’il y a été acculé suite aux accusations, menaces de mort et agressions contre son mouvement et ses militants.

Cette révélation exclusive est extrêmement dangereuse non seulement parce la personne concernée est passée du parti de la dictature au nouveau parti dans le pouvoir, mais aussi en raison de son implication dans des actes de violence qui ont conduit au décès de Lotfi NAGHDH. Le rôle qu’il aurait joué dans ce drame laisse imaginer la mission qui lui était attribuée du temps où il était dans le parti de Benali qui ne se limitait pas à la délation et au quadrillage de la population, mais pouvait aller jusqu’au lynchage et au crime.

Plusieurs responsables parmi ceux qui nous gouvernent actuellement et les cadres du parti ENNAHDHA ont été victimes de pratiques miliciennes et personne n’aurait pensé que leur parti se servirait des mêmes personnes qui les opprimaient et leur compliquaient l’existence pour marquer des points sur la scène politique.

La réplique du parti ENNAHDHA, principal accusé dans cette affaire, ne devrait pas tarder. Un démenti pur et simple suivi de la remise en cause de la personne de Beji Caied Essebsi,de son passé et de ses ambitions ne suffira pas à convaincre les Tunisiens qui ont des réserves sur la manière dont procède ENNAHDHA pour gonfler ses rangs. Ce dernier affirme, en effet, qu’il détient des preuves palpables et irréfutables sur le passé politique du secrétaire général de la ligue de protection de la révolution. En outre, personne ne peut croire en la repentance d’un RCD qui du jour au lendemain passe du camp du parti au pouvoir au camp du nouveau parti au pouvoir.

Commentaires:

Commentez...