Déploiement de forces inédit, en prévision du 23 octobre

Sur les réseaux sociaux, l’appel à la grève générale le 23 octobre est en train de prendre une ampleur extraordinaire. Il faut préciser que les internautes considèrent que la légitimité de l’Assemblée Nationale Constituante ne peut en aucun cas dépasser la durée d’une année à compter des élections organisées en octobre 2011. Et ce, conformément au décret-loi 1086 du 3 août 2011, relatif à l’organisation de l’ANC et à la durée de sa mission.

A cet égard, le ministre de l’intérieur a attiré l’attention, lors de la séance réservée aux questions adressées au Gouvernement, sur les mesures de sécurité exceptionnelles qui seront prises afin que la journée du 23 octobre se déroule sans heurt, sans acte de violence et de banditisme. Ali Laârayedh a eu l’occasion de revenir à la charge sur les ondes de Mosaïque FM pour indiquer que cette journée tant redoutée par beaucoup de Tunisiens, sera marquée une mobilisation conjointe de l’armée et des forces de sécurité afin de parer à tout dérapage. Nous croyons savoir que des unités militaires et sécuritaires seront déployées auprès de la Kasbah, siège du chef de Gouvernement ainsi qu’aux alentours des sièges de partis politiques, mais aussi d’institutions étatiques.

Commentaires:

Commentez...