Faculté 9 avril : confrontation entre les étudiants d’UGET et d’UGTE

Une bataille rangée a eu lieu cet après-midi à la faculté de lettres et de sciences humaines 9 avril, à Tunis, entre les étudiants de « gauche » de l’Union Générale des Etudiants de Tunisie (UGET) et ceux pro-islamistes de l’Union Générale Tunisienne des Etudiants (UGTE). Le motif serait, selon  la page de de l’Union Générale des étudiants de la Fac 9 avril, une grève de la faim d’un étudiant membre de l’UGET non retenu en master qui n’aurait pas plu au syndicat rival. En somme, un différend entre factions, progouvernemental et antigouvernemental, déguisées en querelles syndicales.

Des témoins sur place ont rapporté que des milices armées de matraques, de pierres et de chaînes, aidées par les étudiants de l’UGTE, ont attaqué les syndicalistes de l’UGET qui tenaient un sit-in de revendication. Les altercations se sont vite transformées en véritable bataille rangée.

Les mêmes témoins ont rapporté que la brigade de l’ordre public (BOP), présente devant l’enceinte de la faculté, n’est pas intervenue pour séparer les deux groupes .

Au moins, Trois syndicalistes de l’UGET ont été blessés. Choaib Dkhili (gravement blessé), Ghassen Shili (blessé au niveau de la main) et Nabil Balti (blessé au niveau de la tête et du visage ).

Rappelons que le 16 mars dernier, l’UGET est sorti grand vainqueur des élections des conseils scientifiques en remportant 88% des sièges.

Cette année universitaire, à la lumière des faits du jour, auxquels il faudrait bien évidemment ajouter les évènements non moins regrettables enregistrés au campus de Jendouba laisse penser qu’elle sera particulièrement mouvementée.

Commentaires:

Commentez...