Le « Sultan » a parlé : la date des élections annoncée le 18 octobre !

Le «Guide » suprême d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, vient de déclarer d’une façon pompeuse que la date des prochaines élections qui se tiendront en Tunisie sera annoncée le 18 octobre prochain, rapporte Mosaique FM. Rached Ghannouchi a indiqué, selon la même source, que cette date a une valeur symbolique particulière faisant référence à la coalition du 18 octobre qui s’était construite pour lutter contre le dictateur déchu, Ben Ali.

Deux remarques doivent être signalées à travers cette annonce : tout d’abord, pourquoi a-t-elle été faite par Rached Ghannouchi, le président d’un parti comme les autres, au lieu des représentants soit de l’Assemblée Nationale Constituante ou du Chef du gouvernement qui sont les deux institutions les mieux indiquées pour le faire. Car et c’est en fonction de l’accord auquel parviendront les élus sur les délais de la rédaction de la Constitution que cette date sera fixée ?

Et ensuite, que va-t-on annoncer : la tenue d’élections législatives seulement ou des élections présidentielles et législatives en même temps ? Encore une fois, Rached Ghannouchi rate une occasion de se taire et se permet d’intervenir dans tout ce qui a trait à la vie nationale, sans retenue ni limite ; démontrant qu’en fin de compte, la réalité du pouvoir n’est pas à La Kasbah, à Carthage ou au Bardo, mais aux mains d’un homme, à Montplaisir…

La seconde remarque tient aux alliés du 18 octobre de l’époque. Rached Ghannouchi ne peut plus se prévaloir de cette alliance dans la mesure où ses alliés les plus tenaces de l’époque, le PDP et le POCT, ne sont plus franchement ses amis. Bien au contraire, et après avoir ouvert les yeux sur ses véritables intentions hégémoniques, ils sont devenus ses plus féroces adversaires…

Le 18 octobre, Rached Ghannouchi risque d’être bien seul ou entouré par d’illustres inconnus qui n’avaient aucun lien avec le mouvement né contre Ben Ali !

Commentaires:

Commentez...