Définitivement septembre n’est pas le mois Google pour la Tunisie !

Beaucoup se réjouissaient depuis quelques mois de l’intérêt croissant qu’était en train de porter Google pour la Tunisie. Entre la visite du directeur exécutif Éric Schmidt et la multiplication des évènements à grandes envergures, on se disait même que finalement la grande firme américaine est en train de considérer la Tunisie et les efforts des jeunes et experts tunisiens à travers les communautés, comme une vraie alternative pour venir s’implanter dans le Nord africain. Mais décidément, il fallait bien retenir en tête qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Quand on voit l’accélération des évènements en relation avec Google et la Tunisie lors de la dernière semaine, on reste perplexe. Une bien triste tournure et un vrai gaspillage d’un grand effort de plusieurs personnes pour des raisons n’ayant aucune relation avec le domaine des IT tunisien.

Ainsi,suite au « soulèvement » qu’a connu la Tunisie et l’assaut de plusieurs centaines de personnes sur l’ambassade américaine à cause d’un film portant atteinte au prophète Mohammed, Google a décidé du coup, pour des raisons de sécurité, de reporter ou annuler la participation de ses employés aux évènements qu’elle allait tenir en Tunisie. Ainsi, le « software freedom day » et les « Google tech workshops » ont fait les frais de la tournure qu’a prise la situation en Tunisie. L’inquiétude fortement exprimée des États-Unis pour ses ressortissants en Tunisie et qui les a poussés carrément à quitter le pays a poussé les organisateurs américains à revoir leurs plans. Pour le premier évènement il était prévu que Madame Carol Smith anime une session lors de l’SFD organisée à Monastir, mais à peine venue, la manager du programme Google Summer of code a dû plier bagages et rentrer aux USA où l’équipe sécurité de Google était formelle : pas moyen qu’elle reste en Tunisie avec ce qui se passe. Une journée plus tard, les personnes qui se sont inscrites pour participer au « Google tech workshops » ,un évènement organisé exceptionnellement en Tunisie avec des ateliers de formations animés par pas moins de 15 experts tout droit débarqués de Google, ont reçu un bien triste mail les informant du report de l’évènement. Un coup dur pour tous ceux qui ont tant travaillé pour que ces ateliers se fassent en Tunisie et que les jeunes bénéficient du savoir-faire des experts de Google.

Une bavure politico-idéologique qui a éclaboussé d’un coup le travail de toute une année où plus de personnes telles que Taher Mestiri initiateur de la communauté Tunandroid. Ce dernier s’est exprimé à travers un article sur le site Tunandroid pour expliquer la situation et son sentiment d’amertume profonde et de fatigue qu’on a pu lire à travers les lignes de son post. Un sentiment qu’on a retrouvé en lui une semaine plus tard. Essayant de garder le moral, il est sans dire que l’impact de ses reports et annulations lui pèse à ce jour. Mais comme, aussi, il nous l’a dit: « il ne faut pas s’arrêter, il faut continuer et reconstruire ». Espérons que la page du mois de septembre va passer et que cette histoire n’aura pas de conséquences sur les relations Google-Tunisie au futur.

Commentaires:

Commentez...