L’affaire Kamel Nabli, Marzouki supportera-t-il une deuxième humiliation ?

Dans une dépêche de l’AFP relayée par Romandie.com, on peut lire que le directeur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Mustapha Kamel Nabli, n’a pas encore été informé de la décision de son limogeage.

Par ailleurs, des échos parvenant de Paris, où le premier ministre Jebali effectue une visite de travail, disent que ce dernier aurait déclaré n’avoir aucun reproche à faire en ce qui concerne la politique monétaire de la banque centrale. Tout en évitant de nommer M.K. Nabli, Jebali aurait implicitement dit qu’il le maintenait à son poste.

La décision de limoger ou non le directeur de la BCT doit passer par l’assemblée constituante et être soumise à l’approbation des élus, et Nahdha pourra peser de son poids pour ne pas la faire passer.

Et Marzouki dans tout cela ? Comment réagira-t-il, si Kamel Nabli est maintenu ? Une deuxième humiliation, après celle de Baghdadi, lui serait fatale ! Et si tout cela n’était qu’une mise en scène pour le pousser vers la sortie ? Dans tous les cas de figure, le « bras de fer » continue entre les exécutifs.

Commentaires:

Commentez...