Le 9 avril a tenu ses promesses… !

Le grand rassemblement pour le 9 avril a tenu ses promesses. Les forces de l’ordre n’ont pas hésité à employer les gros moyens. Du gaz lacrymogène, poursuite et tabassage étaient au menu…

La manifestation, dont le rendez-vous avait été donné à la place des droits de l’homme, à l’avenue Mohamed V, a vite poursuivi son chemin, en se frayant, vers l’avenue Habib Bourguiba. L’avenue pour laquelle le ministère de l’intérieur s’était fixé pour point d’honneur de ne laisser aucune manifestation y avoir lieu. Une décision vivement critiquée par plusieurs citoyens, car elle touche à notre liberté et dévoile la stratégie « deux poids deux mesures » du gouvernement provisoire. Lequel cède plus favorablement au mouvement islamique, notamment aux salafistes.

Sur d’autres avenues, Mohamed V ou de la Liberté, les forces de l’ordre ont chargé. Selon des témoins, la militante Nadia Chaâbane aurait été tabassée. Et l’agression des policiers continue sur les journalistes. Comme c’est la cas de Zohra Abid, qui a reçu un coup sur la nuque et Sofiane Charabi, qui a été encerclé par une meute des forces de l’ordre afin de l’interdire de filmer, nous témoigne Welid Naffati. Par ailleurs, il a été remarqué une présence non exhaustive des représentants des différents partis.

Au moment où nous écrivons ces lignes, les confrontations, certes sporadiques, continuent dans les artères attenantes à l’avenue Bourguiba, le tout sur un fond de chants commémoratifs des martyrs du 9 avril….

Commentaires:

Commentez...