(MàJ)La demande d’amnistie de Moncef Marzouki a priori rejetée par l’Irak

Profitant de sa présence au sommet arabe qui se tient à Bagdad, le président provisoire Mohammed Moncef Marzouki a présenté dans son allocution ses excuses au peuple irakien quant à la participation de certains ressortissants tunisiens à des attaques terroristes. Le président tunisien a demandé par la même occasion au gouvernement irakien la libération de détenus tunisiens impliqués dans des opérations terroristes. Cependant tout porte à croire que sa demande aboutira à un fin de non recevoir si l’on en songe à l’attitude hostile d’un membre de la commission des affaires étrangères irakiennes. Ce dernier a déclaré à la radio Sawa qu’aucune instance tunisienne ni irakienne n’avait le droit de demander la libération de terroristes accusés d’avoir tué des irakiens innocents.

Pour sa part, le premier ministre irakien Nouri Al Maliki s’est contenté dans un entretien avec Mohammed Moncef Marzouki à une promesse de principe. « Le chef du gouvernement irakien a promis de trouver une solution dans le cadre de ce qui est permis par la loi, dès la fin du sommet arabe » a rapporté un communiqué de presse diffusé par Carthage. De tels propos restent assez ambigus et laissent néanmoins un mince espoir au président tunisien de pouvoir ramener avec lui quelques détenus tunisiens.

Misa à jour : Aujourd’hui 30 mars 2012, lors d’une conférence de presse, le porte-parole de la présidence de la République, Adnen Manser, a annoncé que les 22 Tunisiens détenus en Irak seront libérés dont 13 dans la semaine à venir et le reste au cours du mois prochain.

Commentaires:

Commentez...