Licence 3G et fixe en Tunisie : Iliad et Orange ont retiré le cahier des charges et seul Tunisiana a soumis son offre

Le ministre des Technologies de l’information et de la communication, Mongi Marzouk, a dévoilé lors de la séance d’ouverture des plis techniques, cette après-midi, au siège du ministère, les noms de ceux qui ont retiré le cahier des charges pour l’attribution d’une 3ème licence 3G et fixe en Tunisie, ainsi, que le nom de l’unique soumissionnaire qui n’est autre que Tunisiana.

À la surprise générale, non seulement ils sont trois et non quatre, comme l’avaient annoncé certains médias, à s’intéresser à la licence 3G, mais en plus, ce sont des opérateurs français : Iliad et Orange.

Orange détient déjà 49 % de l’opérateur tunisien Orange Tunisie. Lequel fait face aujourd’hui à des problèmes financiers. Il est donc fort probable qu’Orange ait retiré le cahier des charges afin de mieux préparer la stratégie d’Orange Tunisie dans la compétition des « 3G ».

Il est à noter que le ministre des Technologies de l’information et de la communication a précisé que l’une des conditions de l’obtention de la licence 3G est son déploiement en premier lieu dans les régions de l’intérieur du pays.

Donc, sans surprise, l’opérateur Tunisiana, qui réclamait la 3G depuis longtemps, avant même que tous les autres opérateurs tunisiens n’en disposent, a soumis son offre technique. Tunisiana aurait déjà préparé son réseau 3G en signant avec l’équipementier chinois Huawei, et ceci en attendant l’aval du gouvernement, lequel a préféré lancer un appel offre international pour l’octroi de la licence de sésame.

Dans peu de temps, une semaine ou plus, lors d’une prochaine rencontre avec le ministère des Technologies de l’information et de la communication et Tunisiana, l’offre financière sera dévoilée.

Commentaires:

Commentez...