La faculté des lettres de la Manouba sombre dans le chaos

Au lendemain du verdict rendu le 5 mars par le Conseil de discipline de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, concernant les six étudiants auteurs de graves dépassements en janvier dernier, l’enceinte de la faculté a été le théâtre, mardi 6 mars, d’incidents qui ont troublé les cours.

Des étudiants et étudiantes non contents des sanctions qui vont du non-lieu jusqu’au renvoi d’un an en passant par un blâme et une expulsion de six mois, ont empêché l’accès à différents département dont celui d’Arabe, revendiquant leur droit aux études. Peu d’enseignements ont pu avoir lieu, mais dans une atmosphère délétère.

Il est à noter que deux étudiantes ont fait irruption dans le bureau du doyen provoquant des dégâts importants. Après avoir été évacuées, un renfort est venu leur apporter soutien. De nombreux étudiants se sont massés devant les locaux de l’administration. Il en est résulté une situation de forte tension, ce qui a conduit le doyen à faire appel aux forces de l’ordre. À FLAHM on ne voit toujours pas le bout du tunnel.

Commentaires:

Commentez...