Après la Chine, le Japon souhaite investir dans notre système sanitaire

Un hôpital privé japonais devrait voir le jour en 2013, à Tunis, et ce, grâce au groupe médical Tokushukai, rapporte la TAP.

Tokushukai, troisième institution médicale dans le monde, envisage de créer une vingtaine d’hôpitaux à travers toute l’Afrique, et ce, en coopération avec des institutions financières internationales.

L’hôpital de Tunis devrait mobiliser des investissements estimés à 70 millions de dinars et permettrait d’employer 1200 personnes.

Il est à noter que les bénéfices générés par les projets réalisés par le groupe Tokushukai sont réinvestis dans les pays les accueillant, une fois l’investissement initial remboursé.

Cette nouvelle n’est pas sans rappeler celle du projet de création d’un nouveau centre hospitalo-universitaire à Sfax, que propose de financer la Chine. D’ailleurs, un accord de coopération a été signé entre notre gouvernement et son homologue chinois. Selon cet accord, la Chine consent à effectuer un don de 18 millions de dinars sous forme d’investissements dans nos contrées.

Commentaires:

Commentez...