Tunisie: la Bourse efface ses pertes pour la première fois

Après un premier mois entièrement dans le rouge, le marché boursier a ouvert la première semaine de février dans le vert à l’issue d’un parcours pourtant négatif lors des 2 premières séances. C’est à partir de la troisième que la tendance a pu engranger d’affilé 3 cotations positives qui au décompte des 5 séances que comprend la semaine ont permis au Tunindex de clôturer sur 12 points d’écart.

Pour la première fois depuis la fin de 2011, en affichant 4725,23 points, cette performance quoique modeste de 0,25% a suffi à effacer toutes les pertes cumulées à ce jour et a signé un excédent de 0,06% au vendredi 3 février.

Il faut cependant savoir que la tendance à la récupération se faisait déjà sentir lors de la deuxième moitié de janvier. Elle a surtout une valeur psychologique pour les intervenants qui auront passé 2011 quasi entièrement dans le rouge avec des creux allant jusqu’à -20% en milieu d’année avant de remonter laborieusement la pente et finir avec une perte de quelques -7%.

La rechute des indicateurs dès l’ouverture de 2012 avait répandu un certain pessimisme autour de la corbeille électronique. En revanche, les résultats des indicateurs économiques des entreprises au 31 décembre 2011, publiés vers la deuxième moitié de janvier 2012, semblent susciter un meilleur sentiment auprès des intervenants, sur la perspective boursière. Il est vrai que l’annonce de la réussite de l’opération de Hexabites, souscrite à plus de 46 fois l’offre, ainsi que les résultats moins désastreux que ce qu’il en était redouté, notamment à l’endroit de certains secteurs, par exemple celui des banques ont, avec la confirmation de la volonté politique du gouvernement Djébali de soutenir le marché et de relancer l’investissement, donné un nouvel élan en faveur d’un retour à la normale du marché financier.

En tout cas, la balance des variations a nettement penché du côté de la hausse avec 29 supports contre 22 à la baisse. Amen Bank a décroché de loin la palme avec un bond de 9,60% devant l’assurance Star qui s’est adjugé 4,93%. A la baisse celle de Somocer a été la plus forte avec -5,06%. Moins incisive, aura été celle de Al kimia qui a cédé -4,5%

En fait, mis à part les secteurs de l’agroalimentaire, la distribution et celui des pharmaceutiques, la plupart des autres ont terminé dans le vert. En particulier, les bancaires semblent se consolider. Il faut savoir que ce secteur a quand même réussi à enregistrer une hausse de 4.3% de ses dépôts, une performance qu’il doit surtout au 2ème semestre de l’année (+3.9%) à laquelle s’ajoute une croissance de 12,7% des crédits, un rebond qui a eu lieu le premier semestre, favorisée par la baisse du taux de réserves obligatoires à 3 reprises (de 12.5% à 2%) et la baisse du taux directeur de la BCT ainsi que la permission aux banques de rééchelonner les crédits en soutien à leurs clients.

Ceci dit, les transactions ont enregistré une amélioration du volume moyen qui à largement dépassé la barre des 5Md à prés de 6Md contre moins de 5 la semaine précédente ce, suite à la cession sur bloc portant sur un volume de 8.2Md sur le titre Telnet . Avec 6Md et pas moins de 22% du marché, Amen Bank a remporté ici aussi la meilleure prestation quantitative devant la Banque de Tunisie et l’UBCI pour une contribution de quelques 2,2Md chacune.

Aux autres faits saillants, sachez que le Conseil d’Administration de la Bourse a donné son accord de principe pour l’admission de la société AMS (Ateliers Mécaniques du Sahel ) au marché alternatif de la Cote de la Bourse de Tunis. Cette introduction se fera via la création de 1 million d’actions nouvelles à émettre, représentant 28.9% du capital après augmentation. Notez aussi que la société AMS qui est spécialisée dans la robinetterie et les articles de ménage avait été rachetée par le groupe Loukil.

Mouvements saillants de la semaine au vendredi 3 février 2012:

Commentaires:

Commentez...