Solidarité, d’accord, mais jusqu’à quand ?

Nous le savons tous, les Tunisiens sont solidaires par essence, et ils répondent toujours présents quand il s’agit de venir en aide à leurs concitoyens et même aux pays voisins et amis.
C’est le cas ces derniers jours quand une forte vague de froid a déferlé sur le nord-ouest et le centre du pays. Thala est ensevelie sous un manteau de neige, des appels à la solidarité sont lancés par ci et par là et les Tunisiens y répondent favorablement.

Est-ce assez ?
Est-ce le rôle de la société civile de se substituer à celui de l’état ? La réponse est NON !!

Indépendamment des conditions de vie délabrées dans ces contrées reculées du pays, en dépit du taux de chômage élevé, de la misère, et de l’absence d’infrastructure, l’état est le grand absent dans cette énième crise que vit ce petit village. Les aides tardent à arriver, et quand elles arrivent, elles sont insuffisantes, les routes sont bloquées, les citoyens sont livrés à eux-mêmes.

Les habitants de Thala, comme ceux de beaucoup d’autres régions, sont-ils condamnés à toujours être des assistés ? N’y a-t-il donc pas de vraies mesures à prendre et pas que dans l’urgence ?

Ces régions ont un besoin réel de mesures radicales et non de pansement ou d’antalgiques à chaque fois qu’une « blessure  » surgit. Dans l’immédiat, la solidarité est la bienvenue, certes, mais elle ne suffit pas. Ce sont les pouvoirs publics qui doivent intervenir, dégager les routes, ouvrir des abris, approvisionner les Thalois en gaz et en carburants, des unités médicales doivent être mises en place pour assurer les soins !! Déclarer Thala zone sinistrée, s’il le faut, et en l’absence d’un plan « grand froid » à l’instar de celui des pays européens.

Sur le long et moyen terme, c’est une autre paire de manches ! Ces régions doivent profiter d’un programme de réhabilitation en profondeur au niveau de l’infrastructure et de l’industrialisation et d’un plan national pour l’emploi !!La solidarité, c’est bien beau, le développement, c’est encore meilleur, et c’est le seul moyen de sortir les habitants de ces régions du statut d’assistés à celui de citoyens à part entière !!

Commentaires: