CAN 2012 (GABON – TUNISIE : 1-0) Une bonne tenue, mais la défaite au bout du compte !

C’est effectivement le jour où la sélection aurait montré un meilleur visage que les protégés de Sami Trabelsi ont essuyé leur première défaite.

Une simple formalité, juste cependant en ce qui s’attache à la qualification aux quarts de finale, mais d’autres enjeux imprégnaient cette dernière rencontre du groupe C opposant notre sélection à son homologue gabonaise. D’abord, la suprématie, les deux protagonistes tenant à terminer en tête pour disputer leur prochaine rencontre à Libreville, un terrain auquel on s’est attaché. Pour éviter, ensuite, une confrontation avec le Ghana, un des favoris de la compétition, et qui terminera vraisemblablement à la première place de sa poule. Enfin, les deux teams, essentiellement le gabonais, ne voulant nullement transiter vers la Guinée Equatoriale, en cas de passage en demi-finales.

Mais le sélectionneur national, Sami Trabelsi, avait un autre problème qui le chiffonnait, celui des joueurs ayant à leur actif un carton et risquant de ce fait un second suspensif. Ce qui explique que deux joueurs seulement, en l’occurrence Aymen Abdennour et Bilel El Ifa, ayant disputé intégralement les deux premiers matches, étaient dans l’équipe rentrante.

Or, les multiples changements apportés à la formation ne l’ont guère affectée, bien au contraire, nos représentants ont entamé les débats avec la nette détermination de prendre le jeu à leur compte, d’où une totale domination au cours des 25 minutes initiales. D’autant que l’entrejeu composé de Ragued, Ben Yahia, Saïhi et Msakni, celui-ci pour l’animation offensive, prenait résolument les choses en main, permettant à Saber Khlifa de donner le tournis à l’arrière-garde gabonaise, mais ses multiples tentatives ont manqué de précision et de punch.

Cette première période faste pour les Tunisiens a été surtout marquée par l’activité débordante des hommes du milieu, relayés par l’excentré Chammem, ce qui dénotait une totale concentration sur le flanc gauche. Passées toutefois ces 25 premières minutes d’euphorie, Issam Jemaa et ses partenaires allaient inexplicablement reculer de plusieurs crans, cédant ainsi l’initiative à leur adversaire du jour pour imposer leur loi, mais leur domination territoriale fut stérile, acculant les deux équipes à se séparer sur une parité vierge au bout des 45 premières minutes.

Guère mieux pour les nôtres après la pause ; les Gabonais poursuivant sur leur lancée ont carrément assiégé la zone des Aigles de Carthage, multipliant les incursions. Les « Jaune et Bleu » se sont ainsi créé plusieurs opportunités, dont l’une fut couronnée de succès par le biais du Stéphanois Aubamyeng, jusque-là pourtant discret (62’). Une situation poussant Sami Trabelsi à apporter certains correctifs en lançant successivement Yassine Chikhaoui, Sami Allagui et sur la fin Darragi.

Rien n’y fit, cependant, les locaux poussés par leurs supporters, dont notamment leur président Ali Bongo, n’ont plus lâché prise malgré quelques timides tentatives de nos sélectionnés. Un léger mieux, certes, dans la tenue de nos représentants, mais finalement une défaite qui les relèguera en seconde position. Aussi, disputeront-ils leur quart de finale face au premier du groupe D à Franceville, dimanche à partir de 20H00. En cas de qualification, ils iront à Bata, la seconde ville de la Guinée Equatoriale, pour disputer les demi-finales, mercredi 8, à 17H00…

La formation tunisienne : Rami Jeridi, Anis Boussaïdi, Bilel El Ifa, Aymen Abdennour, Khalil Chammem, Houcine Ragued, Wissem Ben Yahia (Yassine Chikhaoui, 70’), Jamel Saïhi, Youssef Msakni, Saber Khlifa (Oussama Darragi, 83’), Issam Jemaa (Sami Allagui, 70’).

Commentaires: