Dans trois mois, le service du visa pour la France sera l’affaire d’une société privée !

C’est l’ambassadeur français en Tunisie, Boris Boillon, qui a annoncé, aujourd’hui même, la nouvelle ; rapportée par la TAP, et ce au cours d’une conférence de presse organisée par la chambre franco-tunisienne du commerce et de l’industrie.

D’ailleurs, un appel d’offre a été lancé à ce propos et la sélection des dossiers parvenus à l’ambassade se fera incessamment.

Et c’est dans le but de « faciliter l’opération d’accueil des Tunisiens demandeurs de visas pour la France et afin de leur offrir davantage de souplesse » qu’une société privée gérera ce service. Ce nouveau processus d’octroi du ‘sésame’ verra incessamment le jour dans trois à quatre mois au plus tard (avril ou mai 2012).

Mais la France n’est pas novice dans ce domaine dans la mesure où le consulat d’Italie en Tunisie possède, lui, un centre d’appels qui lui permet de gérer les ‘rendez-vous’ de ses clients à l’heure près ainsi que la vérification des papiers et autres documents nécessaires pour le visa que ce soit pour les résidents ou les demandeurs de visas.

Maintenant, reste à connaître la (nouvelle ?) politique de migration de la France à l’égard d’un pays comme la Tunisie. La France est-elle capable aujourd’hui de changer (dans le fond) le message et les procédures d’octroi de visa ? Quelles garanties offre le gouvernement français quant aux critères (objectifs) de sélection des bénéficiaires de visas chez cette société privée? A notre avis, that’s the question !

Commentaires: