Le gouvernement est prêt à revoir certaines nominations à la tête des médias…

Le sit-in observé depuis ce matin par les journalistes suite aux nominations « douteuses » du gouvernement de plusieurs anciens protégés de l’équipe d’Abdelwahab Abdallah, n’a pas laissé le gouvernement de marbre à en croire le porte-parole du gouvernement, Samir Dilou.

Invité cet après-midi par Mosaique FM, Dilou a d’abord souligné le fait qu’il a été parmi les derniers à apprendre ces nominations et qu’il appuie le sit-in des journalistes, exprimant même son envie de les rejoindre, devant le premier ministère, « mais je crains que l’on me vire ».

Le ministre des droits de l’Homme a déclaré qu' »un gouvernement qui ne prend pas en compte les réclamations et les dénonciations de son peuple est un gouvernement qui vit dans une réalité parallèle ». De ce fait, le ministre a affirmé que n’importe quelle nomination peut être remise en question et plusieurs nominations à la tête des médias seront revues par le gouvernement. Rappelons que ce matin, la présidente du SNJT a dénoncé le fait que certains noms, nommés à la tête des médias, ont collaboré avec Ben Ali. Et qu’une grève générale sera appelée dans le secteur des médias, si le gouvernement ne revient pas sur ses nominations.

Par ailleurs, Dilou a assuré que les directeurs des rédactions seront élus par les conseils d’administration. Ainsi, il n’y aurait plus de nominations qui pourraient créer des polémiques.

Commentaires:

Commentez...