Canada : la maison d’El Materi retirée des enchères grâce à la GRC

Récemment, nous avons publié un article sur le fait que la maison de Sakher El Materi, acheté par ses soins, à Westmount, pour 2,5 M$, allait être mise aux enchères le 18 janvier 2012. Selon le site cyberpresse.ca, cette ville canadienne «reconnaît avoir commis une «erreur» en mettant aux enchères cette luxueuse résidence». Il faut dire que la décision de la mettre aux enchères vient du fait que El Materi a «oublié» de casquer pour les taxes municipales et que Westmount voulait récupérer les 16 000$ qui lui sont dus.

Cependant, toujours d’après le site canadien, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a signifié à la ville que vendre la propriété de Sakher El Materi était «une infraction» puisque celui-ci était «visé par la Loi sur le blocage des biens des dirigeants étrangers corrompus, adoptée en mars. Tous ses avoirs au Canada sont gelés, pour être éventuellement restitués à la Tunisie». Et le site d’ajouter qu’«en vertu de la nouvelle loi, toute transaction touchant les avoirs de Sakher El Materi sont proscrites. Ceux qui l’enfreignent risquent jusqu’à cinq ans de prison».

La ville de Westmount a finalement retiré la demeure d’El Materi, qui est actuellement au Qatar avec sa famille, de sa liste des maisons à vendre pour non-paiement de taxes. Il faut savoir que le gendre de Ben Ali a laissé une sacrée ardoise au Canada : taxes municipales, frais de scolarités pour 6000$, factures de Gaz Métro pour 2000$, le tout impayé, auxquels il faut ajouter 1,1 million de travaux de rénovation pour sa résidence. Des pratiques que la famille Ben Ali/Trabelsi faisait en Tunisie et qu’ils ont exportées avec eux.

Commentaires:

Commentez...